ancestor-2-pic

Les droits du conjoint d’artisan

Le conjoint d’artisan peut prétendre, au décès de son époux, à l’obtention d’une pension de réversion du régime de base et du régime complémentaire obligatoire. En outre, depuis 2006, le conjoint d’artisan doit obligatoirement opter pour un statut – conjoint collaborateur, conjoint salarié ou conjoint associé – qui a des conséquences importantes sur ses droits personnels à la retraite.

Les solutions de la MNRA dédiées aux conjoints

Les contrats Aria prennent en compte le conjoint et les proches de l’adhérent.

Ainsi, le conjoint ou concubin collaborateur peut, sous certaines conditions, adhérer à titre personnel à Aria Groupe/Aria Évolution, avec déductibilité de ses propres versements du revenu imposable.

Par ailleurs, en cas de décès de l’assuré, les contrats Aria prévoient une garantie des ressources du conjoint et de ses proches, avec notamment :

  • le versement d’une pension de réversion au conjoint survivant égale à 100 %, 80 %, 60 % ou 30 % de la rente de l’adhérent ou la cession intégrale de la rente au profit du conjoint ;
  • le versement optionnel d’une rente d’éducation en faveur des enfants à charge ;
  • une garantie de bonne fin des cotisations. La MNRA propose aussi Aria Vie, qui permet de se constituer un complément de retraite dans le cadre fiscal de l’assurance vie.

à noter

Des prestations d’assistance sont maintenant incluses pour toute nouvelle souscription ARIA. Ces garanties couvrent tous les aspects de la vie personnelle mais aussi professionnelle, avec en particulier en accompagnement du conjoint, lorsqu’en cas de disparition ou d’invalidité du dirigeant, il souhaite poursuivre l’activité de l’entreprise ou à l’inverse, s’engager dans une reconversion.

pagerouge-3